..... Hindouisme

Hindouisme


L'hindouisme, ou Sanâtana-dharma de son nom sanscrit, est l'une des plus vieilles religions du monde encore pratiquées. Son origine remonte à la civilisation de l'Indus (Sindhou), première manifestation de la culture indienne apparue aux environs du IIIe millénaire av. J.-C.

Avec plus de 900 millions de fidèles, l'hindouisme est actuellement la troisième religion la plus répandue dans le monde après le christianisme et l’islam.

La pratique hindouiste est issue d'une tradition orale très ancienne.
La particularité de l'hindouisme est de n'avoir ni prophètes ni dogmes
centraux. Cependant, les hindous croient en l'autorité des Vedas, qui, selon la Tradition, furent révélés par Brahmâ aux hommes, grâce à la « vision » des Rishis.

L'hindouisme se présente comme un ensemble de concepts philosophiques issus d'une tradition remontant à la protohistoire indienne.

Cette religion a assimilé les croyances et les philosophies venues des nombreuses conquêtes et invasions qui se sont déroulées sur le sous-continent indien. En conséquence, l'hindouisme a beaucoup évolué au cours du temps, des cultes phalliques ou de déesses-mères, présent dans la religion harappienne, à sa forme triadique, en passant par le védisme aryen, polythéiste et aniconique, et le brahmanisme ; néanmoins, cette façon de segmenter l'histoire de l'hindouisme a ses limites (les sources historiques sont faibles), et à relativiser : d'ailleurs, les hindous ne l'acceptent pas, et voient leur religion comme un ensemble de croyances, de rites et de sagesses qui viennent d'un passé immémorial, – ensemble religieux tirant son unité par le fait que la première des valeurs – valeur suprême qui sous-tend toutes les autres – doit être l'ahimsâ; il n'y a pas de civilisation hindoue si la première des valeurs de cette même civilisation ne demeure pas l'ahimsâ.

Au-delà du syncrétisme théologique, l'hindouisme d'avant les invasions islamiques et le colonialisme européen qui soumirent l'Inde à leur autorité, était un vecteur pour toutes les sciences : le droit, la politique, l'architecture, l'astrologie, la philosophie, la médecine, etc., comme d'autres savoirs qui avaient en commun le substrat religieux.

wikipedia

Publié dans : ..... Hindouisme

 

Hindouisme
L’hindouisme est la plus ancienne des grandes religions. Certaines traditions remontent à plus de 3 000 ans. Au fil des siècles, les hindouistes ont assimilé de nombreuses notions nouvelles. Il y a plus de 800 millions d’hindouistes dans le monde. La plupart vivent en Inde, berceau de l’hindouisme.


Croyances

L’hindouisme n’a ni fondateur ni organisation centrale. Il n’existe pas de dogme (liste reconnue des croyances). Les hindouistes respectent cependant le Veda, un très ancien corpus de textes religieux, appelés aussi textes védiques.

Les hindouistes croient en une puissance spirituelle appelée Brahman. Brahman est source de toute vie, présent en tout lieu et toute chose. L’âme humaine, appelée atman, ne fait qu’un avec Brahman. Les hindouistes croient généralement à la réincarnation (renaissance dans un nouveau corps après la mort). Ils pensent qu’un être peut se réincarner plusieurs fois, sous forme humaine, animale ou végétale. Le cycle des renaissances doit se poursuivre jusqu’à l’acceptation de l’unité avec Brahman. La plupart des hindouistes aspirent à se délivrer de ce cycle.

Les hindouistes doivent respecter l’ahimsa. C’est un principe non violent, impliquant l’absence de volonté de nuire. De nombreux animaux sont sacrés pour les hindouistes, en particulier les vaches. Les hindouistes les plus pieux sont végétariens.

Les hindouistes sont polythéistes : ils adorent plusieurs dieux. Leurs principales divinités représentent le cycle de création-destruction du monde. Brahma (à ne pas confondre avec Brahman) est le créateur de l’Univers. Vishnou est le dieu protecteur et conservateur. Shiva représente à la fois la destruction et la régénération.

La déesse symbolisant l’énergie et la toute-puissance est le plus souvent appelée Shakti. Comme Shiva, elle revêt plusieurs formes, bienveillantes ou malveillantes. Les cultes de Vishnou, de Shiva et de Shakti sont les 3 branches principales de l’hindouisme moderne. Autrefois très vénéré, Brahma n’a plus aujourd’hui qu’un petit nombre de fidèles.


Pratiques


Dans une forme de culte appelé puja, les hindouistes prient un de leurs dieux d’entrer chez eux, ou dans le temple. La divinité, représentée par une image, est traitée comme un invité d’honneur. On lui fait des offrandes, notamment de la nourriture et de l’eau.

Les tantristes recherchent la connaissance spirituelle pour se délivrer du cycle des renaissances. Ils récitent des mantras et dessinent des mandalas.

Depuis les temps anciens, les hindouistes font fréquemment des pèlerinages (visite d’un lieu saint). De nombreux lieux de pèlerinage bordent le Gange, dans le nord de l’Inde, fleuve sacré entre tous.


Histoire


Venus de l’actuel Iran, les Aryens envahirent l’Inde vers 1500 av. J.-C. Ce sont eux qui composèrent les plus anciens textes védiques. Ils développèrent le védisme, religion fondée sur des offrandes sacrificielles aux dieux. Le védisme est l’ancêtre de l’hindouisme. L’influence d’autres cultures et l’assimilation de nouvelles notions transformèrent ce dernier au fil des siècles. L’hindouisme s’écarta du védisme originel. Le sacrifice d’animaux, par exemple, fut abandonné. Entre les années 100 av. J.-C. et 300 apr. J.-C., de nouveaux dieux se substituèrent aux anciens dieux védiques. Certains rites védiques perdurent cependant dans l’hindouisme moderne.

Dans les années 1000, les musulmans envahirent le nord de l’Inde. De nouvelles écoles hindouistes virent le jour, influencées par l’islam. À la fin des années 1490, une nouvelle religion apparut, le sikhisme, mêlant des éléments de l’hindouisme et de l’islam.

En 1820, les Britanniques avaient presque achevé la colonisation de l’Inde. En réaction, l’hindouisme connut un renouveau. La religion contribua à cimenter la population indienne face à l’occupant. À la même époque, quelques dirigeants hindouistes se mirent à critiquer certains aspects de l’hindouisme traditionnel. Le réformateur Ram Mohun Roy dénonça le système des castes, qui traitait les individus différemment selon leur origine sociale. Les réformateurs adoptèrent certaines idées occidentales pour moderniser l’hindouisme.

Le dirigeant hindouiste le plus célèbre du 20ème siècle fut le Mahatma Gandhi. Il intégra la notion d’ahimsa à la politique. Il contribua à l’indépendance de l’Inde par des moyens entièrement non violents.

En 1947, la colonie britannique fut divisée en 2 pays indépendants : l’Inde et le Pakistan. Les différends entre hindouistes et musulmans s’intensifièrent. Des millions d’hindouistes quittèrent le Pakistan pour l’Inde, et des millions de musulmans quittèrent l’Inde pour le Pakistan. Beaucoup d’entre eux furent tués. Aujourd’hui, en Inde notamment, hindouistes et musulmans s’affrontent toujours.

http://www.gulli.fr/

Publié dans : ..... Hindouisme
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés